Nagano – L’enfant du nord

J’avais à peine franchi la porte du temple que le dieu du vent me poussait comme si quelque chose arrivait derrière moi. « Descends, descends plus bas dans la ville et tu verras. »

Les lumières commençaient à s’éteindre, la nuit assombrissait la ville et tout à coup, il n’y eut plus personne autour de moi. Où étaient passés tous ces gens qui m’avaient accompagnés au temple ? Les magasins avaient fermé en un clin d’œil et seuls quelques habitués osaient pousser les portes des restaurants aux menus tous plus incompréhensibles les uns que les autres. Le froid se glissait sous mon pull. Devant la porte, j’entendais des garçons rire, je voyais des jeunes filles en jupe et talons se réchauffer autour d’un verre de saké et de bonnes odeurs parvenaient jusque dans la rue. J’entre. « Konbanwa« . Tout plein de politesse, le serveur a dit beaucoup de mots avant de m’installer. Je me sentais bien. Il faisait chaud, les plats défilaient, le jazz envahissait la petite salle et je l’ai vu.

Quand est-elle arrivée ? Il faut que je sorte !

Quand je sens la neige sur mon visage, je m’immobilise et je regarde les flocons tomber. Ça peut me prendre pendant des heures et je reste comme ça à attendre. Ça me fait plein d’excitation et d’émotions, un mélange de joie et de tristesse, comme si un jour la neige allait plus exister. C’est comme si le ciel me parlait et comme si on pouvait enfin se comprendre. Depuis toute petite, le froid, le ciel bas et gris et les montagnes m’appellent. Mon grand-père disait toujours qu’il était né 50 ans trop tôt, moi je suis née au mauvais endroit. J’aurais du naître au yukiguni !

A mon réveil tout était blanc et je suis sure que c’était un cadeau de Fûjin. Je voudrais mourir à Nagano. Il y a ici quelque chose d’authentique, une chaleur humaine, un sentiment de résistance et une envie d’exister. Pourvu que la neige ne cesse jamais de tomber.

Nagano est accessible en JR Pass.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.