Une journée au labo !

Aussitôt arrivée à 7h, aussitôt changée et prête à attaquer. Je suis dans l’équipe de Florian et Coralie. Ils sont jeunes et plein de vie et ils me mettent en confiance. Après m’avoir fait faire le tour du laboratoire, on commence notre travail. Elle est où la balance déjà ? Il faut faire la crème au beurre et monter les opéras. Quand tu auras fini ça Sandra, tu peux venir que je te montre les tartes bourdaloue ? Oui Chef ! Mais elles sont dans quel frigo ces poires ? Qu’est-ce que tu veux manger ? On a préparé pour tout le monde. C’est l’angoisse, j’vais pas lui dire que je suis végétalienne au bout de 5h. On a du saumon, du bœuf, des croquettes soja. Des croquettes soja !!!! Après manger, on fera des bûchettes parce que ça commence et puis comme ça en plus d’être la reine des poires, tu seras la reine de la crème au beurre et de la crème de marron. Alors voyons voir, comment rendre cette bûchette lisse ? Après on verra un peu les règles d’hygiène et les produits si tu veux. Si c’est bon, on va utiliser le Santol. Tu en mets un peu dans un seau avec de l’eau. Le santol, le santol… a quoi ça peut ressembler. Surement un truc vert et jaune comme le Synthol. 

Ma force légendaire et ma capacité à porter des choses qui font trois fois mon poids ont impressionné tous les hommes du laboratoire mais je suis claquée. Il est 15h30. On a fait la plonge. Tout est prêt pour l’arrivée de la prochaine équipe. Toujours disponible et bienveillant, Florian a assuré.  Bon qu’est-ce que je fais ? On dirait bien qu’on a fini mais pas les autres au fond du laboratoire. Ça m’embête de partir et de les laisser. Y a besoin d’un coup de main sur un truc simple ? Vas-y démoule toutes les tartes et on y va !

Là faut vous imaginer que je suis avachie dans mon canapé avec le chat sur mes genoux. Je regarde un film de Noël qu’il me semble avoir déjà vu l’an dernier et dont je devine la fin. Je me dis que je dois aller acheter du cacao pour tester le glaçage de mon royal chocolat mais je suis fatiguée parce que ce matin j’ai troqué la lumière blanche de mes deux écrans pour celle d’un laboratoire de pâtisserie ! J’ai grandi dans le labo de Papa et Pépé mais je n’en ai qu’un vague souvenir. Je me souviens des pantalons pied de poule des ouvriers, de la plonge tout au fond, des plans de travail, du batteur géant et de la voix de Pépé qui criait dans les escaliers. J’ai aussi fait mon stage de découverte en entreprise de 3ème en pâtisserie et je peux vous dire que ma journée de mardi n’a pas du tout ressemblé à celle d’il y a 20 ans ! Elle était beaucoup plus enrichissante !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.